Kenpo et Karate



bodhidharma et karaté
Prajnarata et karate
Malla-yuddha et art martial
Vajrapani art martial et karate
Vajrapani et art martial
Vajrapani art martial et karate
Wushu et karate
Histoire du wushu et karate
Art martial antique chinois et karate
Kung-fu et Confucius
Karate et Confucius
Boxe de la Grue Blanche et Karate
Kung-fu et karate
Origine du Kung Fu
Karate kung fu et Hua Tuo
boxes du Sud de la Chine et karate
Shuai jiao et Karate
Varma Kalai et Karate
Perse et Karate
Pahlevani et Karate
Grece antique Pancrate art martial et karate
Pancrace et karate
Gladiateur et art martial
karate et origine africaine
Karate et Kuta
Karate et art martial antique egyptien
Karate et art martial antique egyptien
karate et lutte nubienne
karate et lutte senegalaise
Art martial et Mesopotamie
histoire des arts martiaux wikipedia
Art martial et Europe

Karate et Kanga Sakugawa
Karate et Peichin Takahara
Karate et Chatan Yara
Karate et Wong Chung Yoh
Xingyi Quan et karate
Baduanjin et karate
Yue Fei et karate
Karate origines chinoises
Karate et Kusanku
Chine et art martial
SunTzu et art martial
Empereur Jaune Huangdi et arts martiaux
shuai jiao et art martial
Dynastie chinoise antique xia et art martial
Chiao-ti et art martial
art martial interne
Wudang Quan
art martial externe
Wang Zhengnan
Huang Zongxi
hagiographie art martial interne et externe
soshin nagamine tegumi karate
Tegumi et karate

karate et azato yasutsune



Quan fa et karate
Karate et Hanashiro Chomo
Karate et Tote
karaté kobudo oshukai colombes page d'accueil

HISTOIRE DU KARATE SHORIN RYU

Il est difficile de retrouver les origines de cet art martial.


Certaines études sur les arts martiaux japonais, les Kenpo ou les budō, indiquent une provenance antérieure à la Chine qui serait d'Inde sous une forme du Kalarippayatt, propagé par le moine bouddhiste Bodhidharma formé par Maître Prajnatara (des traces historiques indiquent que Maître Prajnatara serait une femme) mais nous n'avons aucune certitude sur ce point.


Une des origines venant de l'Inde peut être le Malla-yuddha. Vajrapani aurait aussi influencé ou permit de transmettre les arts martiaux.


Il se peut que l'origine du Wushu soit le yijing kingyi suijing (ou ekkinkyo en japonais).


D'autres études indiquent que cette discipline s'inspirerait du Shou-bo de la dynastie Qin conseillé pour tout le monde par Confucius, ou de baihe quan (boxe de la Grue Blanche) qui est une autre forme de kung-fu dont l'origine pourrait venir du médecin Hua Tuo, ou de Nan Quan né dans le sud de la Chine, ou encore du Shuai Jiao et du Varma Kalai.


Des recherches indiquent des origines de Perse avec le Pahlevani ou encore plus ancien de la Grèce antique  avec le Pancrace ou la Gladiature, ou d'Afrique via l'Egypte avec le Kuta, le Tahtib et le Aha ou la lutte nubienne voire la lutte sénégalaise.

 

Des représentations de techniques de combat de l'époque mésopotamienne ont été trouvées mais il est difficile de retrouver l'histoire des arts martiaux et même si le terme art martial serait d'origine européen il se peut que le karaté soit d'origine Chinoise suite aux transferts du savoir de Sensei Kanga Sakugawa via Peichin Takahara élève de Sensei Chatan Yara élève de Wong Chung-Yoh (qui aurait été un pratiquant de Xingyi quan ou de Baduanjin développé par le général Yue Fei), et également de Sensei Kusanku.

Le traité « L’Art de la guerre » de Sun Tzu, écrit il y a environ 2500 ans, cite les arts martiaux comme méthode d’entraînement des unités militaires de la Chine ancienne.


La plus ancienne figure connue, comme pratiquant du style SHURI-TE, est Shinjo CHOKEN mais la tradition chinoise indique que ce serait L’Empereur Jaune (Huangdi) (2697 à 2597 av. J.-C) qui aurait inventé les arts martiaux (à priori pour combattre le jiaodi). Selon la légende Chinoise, les arts martiaux chinois sont nés sous la dynastie semi-mythique Xia (夏朝) il y a plus de 4000 ans sous le nom de Chiao-ti.


Une distinction entre art martial interne (Neijiaquan ou Wudang quan) et art martial externe (Shaolin) apparaît dans une épitaphe dédiée au maître d’arts martiaux Wang Zhengnan (1617-1669) et rédigée par le philosophe Huang Zongxi en 1669 mais pour que la distinction soit décrite complètement il a fallu prendre en compte une personne : Bodhidharma. Cependant il semble que les moines Shaolin ont surtout pris en compte des enseignements venant de l'époque de Vajrapani et leur art martial serait donc plus ancien.


Soshin Nagamine indique que le Tegumi, un art martial originaire d'Okinawa à Naha pratiqué par Sensei Gichin Funakoshi (un disciple de Azato Yasutsune), aurait été combiné avec d'autres arts martiaux chinois pour donner naissance au Te, ascendant du karaté. Le Tegumi s'appelait Muro à Shuri et Tomari.


Dès le 10ème siècle, la Chine entretient des rapports commerciaux avec l'archipel des Ryû Kyû.

De nombreux Chinois se rendent à Okinawa, parmi eux il y a des experts de la boxe chinoise (Quan fa), beaucoup d'échanges se font. En 1609, l'île est envahie par les Japonais.

Ils instaurent une domination militaire sur tout l'archipel des Ryû Kyû en interdisant toute arme. C'est à partir de ce moment que le Tode s'est transmis secrètement de Maîtres à disciples.


C'est Hanashiro Chomo qui a utilisé le mot karaté plutôt que To-te.