logo karate kobudo oshukaiOshukaï Colombes

LE KARATÉ SHŌRIN-RYŪ ENSEIGNÉ AU CLUB OSHUKAI COLOMBES

kanji shorin-ryu

Le karaté est un art martial japonais qui offre de nombreux avantages en matière de self-défense.

Les techniques de karaté enseignent la capacité de se protéger efficacement contre les agresseurs, ainsi que la rapidité et l’agilité en situation de stress.

La pratique régulière du karaté peut également aider à développer la confiance en soi, la discipline et la concentration. Les pratiquants de karaté apprennent à se fixer des objectifs, à respecter les autres membres de leur dojo et à suivre les règles établies pour assurer la sécurité.

Le karaté peut également contribuer à une meilleure santé physique, notamment en renforçant les muscles, en améliorant la souplesse et en réduisant les risques de maladies cardiovasculaires.

En somme, la pratique du karaté est une excellente option pour ceux qui cherchent un moyen de se mettre en forme et de se protéger contre les agresseurs potentiels.

LES ORIGINES DU KARATÉ ENSEIGNÉ À OSHUKAI COLOMBES

Le Karaté Shōrin-ryū d’Okinawa enseigné à Colombes provient du courant SHURI-TE développé par Maître Sōkon MATSUMURA. SHŌRIN-RYŪ est la prononciation okinawaïenne du terme chinois Shaolin qui signifie la petite forêt ce qui montre une influence chinoise sur l’évolution du Tō-de.

Le Shuri-te est, de ce fait, la base du véritable Karaté d’Okinawa.

L’héritage du Kung-fu Shaolin Quan y est donc visible, caractérisé par sa mobilité, incluant des sauts. La spécificité du Shōrin-ryū est la finesse des blocages. Elle démontre la supériorité d’une bonne technique sur la force physique. Lorsque l’on atteint un certain niveau technique la taille n’a plus d’importance.

Le karaté Shōrin-ryū est une des plus anciennes formes de karaté qui existe.

LES PRINCIPES ET FINALITÉS DU KARATÉ ENSEIGNÉ À OSHUKAI COLOMBES

Cet art martial est vraiment adapté à la défense personnelle, son principe a toujours été porté sur la défense contre les agressions. Les cours de self-défense sont prodigués avec un tantô en bois.

Les techniques de travail traditionnelles utilisées avec le Karaté Shorin Ryu développent les qualités de force, stabilité, précision, rapidité et endurance cardio-vasculaire. Ces techniques donnent au Karatéka l’assurance d’une progression continue et harmonieuse du corps et de l’esprit.

Le travail avec les partenaires a aussi toute son importance. Il n’est possible de progresser que si l’on s’intéresse sincèrement au travail de ses partenaires, et que l’on met toute son énergie au service de leur progression.

Le Karaté Shōrin-ryū met à la disposition du pratiquant une gamme très étendue de types de travail, adaptés au niveau de chacun et lui permettant de progresser de façon durable jusqu’à un haut niveau.

Le Karaté enseigné est du style Shorin-ryu de la forme Kobayashi créée en 1920 par Chibana Choshin, élève de Ankō Itosu (parfois considéré comme le vrai père, ou grand-père, du karaté « moderne »), de Kentsu Yabu et Hanashiro Chomo, élèves de Sōkon Matsumura.

Shugoro Nakazato a été le premier Sensei de Maître CHINEN Kenyu mais le successeur officiel d’Anko Itosu est Katsuya Miyahira (élève de Sensei Chibana et de Choki Motobu), également Sensei de Maître CHINEN Kenyu qui dispense son enseignement à travers toute l’Europe, le Canada, l’Argentine, l’Inde, Okinawa….

INSTAGRAM